Clan Tokugawa Index du Forum
Clan Tokugawa
Le Domaine du Prestigieux Clan des Fleurs du Crépuscule
 
Clan Tokugawa Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Marchande d'étoffes ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Tokugawa Index du Forum -> Rp - Yamajirô de Tokugawa -> Môn-Porte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yuzuyu


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2010
Messages: 15
Localisation: Daimyo Uchi
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 6 Avr - 20:18 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Que ce chemin est cahoteux. Mon pauvre Kokiji a bien du mal, ses sabots butent sans cesse contre ces pierres qui déforment la route.

Yuzu tient et entraine, bien plus qu'elle ne tire la corde qui la relie à son âne chargé comme un mulet. C'est bien le cas de le dire, enfin de le penser.

Dans chacune des sacoches de cuir usager qui tiennent sur ses flancs, on peut apercevoir des rouleaux d'étoffes colorées qui dépassent.

Et cette route qui grimpe sans s'arrêter, sans avoir le souffle coupé, contrairement à Yuzu qui commence à se demander si elle a bien fait de venir. Enfin qui ne tente rien n'a rien, et si elle voulait développer son atelier, elle devrait en passer par ce clan.

Enfin un petit morceau de muraille montre le bout de son nez, ou de sa pierre, au choix.

Les murs se dessinaient. C'était un début de printemps bien brumeux que celui ci. On pouvait respirer les senteurs des cerisiers en fleurs, sans en voir le moindre pétale. Les moineaux japonais s'amusaient à jouer à cache cache avec les passants, ne faisant entendre que leurs chants mélodieux.

Une grande porte, qui avait dû auparavant être rouge, voire même bordeaux, avait enfin décidé de se montrer
inspirant crainte et respect.

Yuzu arrêtât son âne Kokiji,  le laisse manger un peu d'herbe auprès de la forteresse, et respirant un grand coup, frappa pour qu'on lui ouvre.




_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Avr - 20:18 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tokugawa Sakura
La Famille Tokugawa
La Famille Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2010
Messages: 61
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 6 Avr - 21:43 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Sakura était dans ses appartements en train de peindre quand un serviteur annonça qu'une marchande était à leur portes.
Elle ne voyait pas trop son époux discuter chiffon avec cette marchande elle décida donc d'aller a sa rencontre. Elle arrangea le nœud de son obi et les plis de son kimino avant de se rendre a la grande porte.

Konichi wa, je me nomme Sakura et toi comment tu nomme tu ?

Alors que la jeune femme se présentait Sakura jeta un œil aux sacoches accrochées à la selle de son âne puis revient à elle en souriant chaleureusement.

Pourquoi a tu fait tout ce chemin? et en quoi mon clan peut être utile ?




_________________


Revenir en haut
Yuzuyu


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2010
Messages: 15
Localisation: Daimyo Uchi
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 6 Avr - 22:35 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Yuzu, d'un naturel réservé, observa la jeune femme qui était venu à son encontre.

Joignant ses mains, elle s'inclina respectueusement.


Konichi wa. On me nomme Yuzuyu. Je viens de Iwakuni afin de voir si vous avez besoin d'etoffes.


Se redressant, elle observa la tenue de la jeune femme et d'un geste sur, se dirigea vers le coté gauche de Kokiji. Elle extirpa de la sacoche qu'elle venait d'ouvrir une bande de tissu aux couleurs pourpre, se retourna, détaillant à nouveau la jeune femme, prit une autre bande de tissu aux teintes indigo et dans une enveloppe soyeuse, un rouleau de soie bleue ciel.

Se dirigeant vers la femme les bras chargée, elle lui dit.


Je ne saurais prétendre être utile au clan, outre mesure. Cependant, je peux vous fournir en étoffe. Touchez celle ci, elle est tissée aux deux tiers en lin, le reste en soie. La couleur pourpre est issue d'une teinte extraite de l'encre d'une pieuvre.

Celui ci, indigo est très souple, mélangée à de la laine de moutons laineux venus des montagnes népalaises.


Puis lui indiquant, le ruban bleu ciel. et voici ma plus belle étoffe, aussi douce qu'un bol de lait, ou qu'un vent d'été, faite en soie pure.

Celui ci s'accorderait à merveille avec vos cheveux noir de jais.

Elle recula d'un pas avec ses étoffes,  laissant Sakura inspecter les tissus, attendant ses remarques et suggestions. Peut être pourrait elle améliorer son tissage, ses teintes, en trouver d'autre.



_________________


Revenir en haut
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 12:23 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Nul ne pouvait prétendre se présenter à la porte du Yamajiro sans qu'il fut informé. Autant Asaki avait des difficultés à se montrer un fin bretteur, autant il était efficace comme garde.

Bien qu'il fut informé que son épouse était allée au devant de l'inconnue, il se décida à aller observer. C'est ainsi qu'il se retrouva accoudé à l'une des ouvertures, observant le manège de la marchande essayant de refourguer son tissu à son épouse.

Intérieurement il souriait ; allait-elle encore une fois succomber à la fièvre acheteuse ? Et surtout serait-elle assez concentrée pour que son envie de consommation ne supplante pas son devoir ?


Croyez-vous qu'elle soit une menace, Kadokawa-sama ?

Il regarde Asaki, interloqué par son absence totale de jugement.

Que te dis ton coeur, Asaki-san ? Etudie bien la scène et dis-moi ce qui en celle-ci pourrait nous montrer que nous devons rester sur nos gardes ?

Il se retint d'hocher la tête, il se retint de mettre un taquet derrière la tête de l'Ashigaru, ce n'était pas sa façon de faire entrer ses leçons dans la tête de ses élèves. Il se contenta d'attendre alors qu'Asaki portait son attention sur les femmes.

De toute façon, attendons encore et voyons comment ma chère épouse gèrera cette situation. Même si elle est une piètre guerrière, ce que je lui ai appris devrait lui permettre de ne pas perdre la vie trop vite, le temps pour nous d'intervenir si besoin est.

Cette phrase n'avait qu'un but : essayer de troubler et d'influencer le jeune Ashigaru dans son analyse de la situation.
Lui avait bien compris que nul danger ne viendrait de la femme étrangère et de son canasson.


Au fait Asaki-san, as-tu déjà gouté la viande d'âne ?
_________________


Revenir en haut
Yuzuyu


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2010
Messages: 15
Localisation: Daimyo Uchi
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 17:05 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Kokiji se mit à braire, comme si on l'égorgeait. Deux pas en arrière, deux pas sur le coté; un pas encore en arrière, et voila le sabot bien terreux qui monte sur le pied de Yuzu.

La douleur surprend Yuzu, le rouge aux joues, les larmes aux yeux, le souffle coupé, Yuzu pousse son âne pour le faire décamper, mais celui ci plus tétu qu'un, euh... qu'un âne. Oui qu'un âne qui ne comprend rien et se serre contre elle comme pour en chercher la protection.


Pffff, Pfouuuffe toi Fkofkiffi, pfouuuffe toi.

Quelle sotte!

Elle a laissé le renne pendant et ne peut pas l'atteindre.


A bout de souffle, se sentant dévorer par la douleur, Yuzu ne forme aucune pensée, laisse tomber les étoffes sur le sol, recule la tête regarde la croupe de l'animal et y plante ses dents.

Celui ci surpris fait un pas en avance, libérant ainsi le pied de Yuzu. Conséquence, on ne peut plus facheuse, Kokiji se met à hurler plus fort.


Par l'amour du ciel, Koki, tu m'as fait mal. Mais qu'est ce qui te prend. Tu veux qu'on nous renvoie d'ici ou quoi. Mets la en veilleuse.


Joignant le geste à la parole, en boitillant, Yuzu saisit le renne, et fouette le derrière de l'âne. souffrant le martyr, car certainement que certains des os de son pied si délicat au demeurant ont du se briser, mais au vu de Kokiji qui s'est mis à arrêter de braire aussi soudainement qu'il s'était mis à hurler, Yuzuyu se met à rire aux larmes, ramassant comme elle pouvait les étoffes. Le rouleau de soie pur s'était déroulé jusqu'aux pieds de Sakura. Yuzu n'osa pas aller le chercher, ivre de colère et de confusion, honteuse de la scène qui venait de se dérouler.


_________________


Revenir en haut
Tokugawa Sakura
La Famille Tokugawa
La Famille Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2010
Messages: 61
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 18:27 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Sakura la regardait aller chercher ses étoffes dans une des sacoches.
Quand Yuzuyu revient devant elle Sakura ne put s'empêcher d'examiner les tissus avec plus d'attention.
C'était de très belles étoffes finement brodées.

Pendant cette examen Sakura écoutait les explication de la jeune vendeuse, mais ce n'ai pas se qui la perturbait.
Elle se sentait clairement observé. Et elle était sure que ça ne pouvait que son époux, surement accompagné de son souffre douleur préféré.
Son époux avait des fâcheuses tendances à être trop curieux, voulant toujours être au courant de tous....cela frôlait le commérage non ?

Sakura pensait qu'une personne capable de vêtir l'ensemble du clan ne serait surement pas de trop.
Elle aura aimait savoir si cette jeune marchande avait aussi les talents nécessaire dans l'art de nouer un obi.
 
Mais c'est alors que l'âne de la demoiselle se mit à braire pour des raisons qui lui échappait. Peu être avait il entendu le sous entendu de Kadokawa...allez savoir.

L'âne écrasa de pied de Yuzuyu et celle s'y le mordu avant même que Sakura puisse lui venir en aide.
Elle vit les larmes de douleur coller sur sa joue.
Sakura attrapa l'une des étoffes au vol alors que les autres roulaient sur le sol.

N'hésitant pas une seconde devant la souffrance de la jeune fille Sakura lui vint en aide.
Après que Yuzuyu réussi a se débarrasser de son âne qui c'était enfin calmé, Sakura l'aida ramasser toute les étoffes et prit soin du lond ruban de soin bleu.
Sakura adopta une voix douce qui se voulait rassurante.

Je m'en occupe ne t'en fait pas. Nous allons examiner ton pied et on regardera tes étoffes dans un lieu plus adapter.


Elle se redressa en aidant la jeune marchande en larme à se relever.
Elle posa ensuite son regard vers la tours où son époux, surement en train de se marrer intérieurement, les observées.

Kadokawa, viens donc te rendre utile toi et ton élève, elle a besoin de soin !
 
Sakura accompagna sa phrase d'un regard qu'il voulait dire " ramène tes fesses ici et vite, ou c'est moi qui vient te chercher!"

_________________


Revenir en haut
Yuzuyu


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2010
Messages: 15
Localisation: Daimyo Uchi
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 19:01 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Yuzuyu la regarda. Pourquoi cette jolie dame était aussi gentille avec elle.
En réfléchissant jamais personne n'avait été aussi doux avec elle.
Elle aurait aimé s'en aller se soigner, et corriger cet âne de Koki, comme il le méritait, mais elle ne pourrait aller bien loin. Koki était le pire des destriers, et depuis ce fameux jour ou elle avait tenté de le monter, et qu'elle s'était retrouvée la tête la première dans le purin qui longeait l'enclos a cochon, la bouche ouverte par la surprise de son vol improvisé, elle ne voulait même plus essayé.

Il lui avait fallu, plus de 2 mois pour effacer la puanteur qui collait à sa peau. A force de bain forcé et de se frotter la peau avec des fleurs aux milles senteurs et avec des saponaires, elle pouvait dire qu'elle avait accompli un miracle.


Je vous remercie Sakura-chan. Je ne souhaite vous déranger en aucune façon.


Elle regarda Sakura-chan appeler une personne, à priori un homme.

Elle espérait qu'il ne s'agissait pas d'une brute.


_________________


Revenir en haut
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 12:57 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

La scène qui se déroula sous leurs yeux arracha un rire à Asaki. Il venait d'assister à la preuve indéniable de la supériorité de l'âne sur la femme. Et la façon dont la femme se débarrassa de l'animal ne redorait point le blason de la gente féminine.

Kadokawa posa sa main sur le bras d'Asaki.


Asaki-san, même si ce que nous avons vu est fort plaisant, il est préférable de ne pas trop rire du malheur d'autrui.

Asaki ravalait son rire, et Kadokawa continuait :

Ou alors, mieux vaut se cacher pour éclater de rire.

Est-ce la situation qui lui avait égayé le coeur, le voici qui alla jusqu'à offrir un clin d'oeil complice à Asaki pour ponctuer sa phrase.
Ce dernier ne put se retenir de pouffer une nouvelle fois, masquant presque l'appel de Sakura.

Cet appel eut un double effet. Il mit instantanément fin au rire d'Asaki dont le regard hagard faisait la navette entre les 2 époux. Quant à Kadokawa, son regard se durcit alors que sa machoire se crispa. Comment son épouse pouvait-elle oser le héler de la sorte, surtout en public !? Encore une fois Kadokawa se demandait pourquoi elle avait encore sa tête sur ses épaules malgré toutes les occasions qu'elle lui donnait de l'en séparer.

Sans un mot, sans un regard vers les femmes, il se penche vers Asaki.


Asaki, il est temps pour toi de me montrer que mes enseignements furent utiles. Empoigne ton yami et écoute moi. Voici l'épreuve qui t'attend.

Il tend la main vers les femmes.

Tu vois le rouleau de tissu entre Sakura-san et l'étrangère ? Oui, le vert. Bande ton yami et pourfend le de ta flèche. Mais attention, que ton bras soit sûr car si tu te trompes, se sera l'une des 2 femmes que tu pourfendras.

Je vais lui rappeler moi à cette mégère de quelle façon elle doit me respecter.


Asaki ne pouvait se défiler, il devait obéissance au maître d'armes et donc il fit ce qui lui était ordonné.

Kadokawa regardait les femmes, le regard plus sombre que jamais et sourit lorsqu'il entendit la flèche transpercer l'air et venir se ficher entre les 2 femmes, Asaki ayant réussi son épreuve.


Bravo Asaki, ta maîtrise du Yami est excellente, ta flèche s'est plantée là où tu l'a désiré.

Il se retint de dire "si ta maîtrise des sabres pouvait avoir le quart de ta maîtrise du yami, tu serais un bien meilleur Ashigaru" et s'adressa à son épouse.

Mon épouse, il me semble que ton esprit s'égare lorsque tu t'adresses à moi. Cette flèche est là pour te le rappeler. Et méfie toi qu'un jour je ne demande à ce que la cible ne soit pas ton ventre !

Le sourire sadique qu'il arborait n'avait rien de sympathique et montrait qu'il pensait ce qu'il disait.

Quant à toi, la marchande, lorsqu'on ne sait pas manier un âne, on tâche de s'en méfier, cela t'aurait sans doute évité ce désagrément.
_________________


Revenir en haut
Yuzuyu


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2010
Messages: 15
Localisation: Daimyo Uchi
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 13:55 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Yuzu vit quelques chose, mais quoi, passer devant ses yeux a toute allure. Baissant les yeux, elle vit une flèche plantée dans le sol trouant son bel ouvrage. Elle avait passé tant de temps afin de le tisser que les larmes lui vinrent aux yeux. C'est alors qu'elle entendit une voix grave et forte derrière elle. Se retournant, fouillant des yeux le paysage à la recherche de cette voix forte, elle entendit toutes les paroles de l'individu en question.

Le courroux semblait émaner du visage d'un homme qui la surplombait de la hauteur de la tour. Elle l'entendit menacer Sakura, puis s'adresser à elle.

Elle baissa les yeux, joignant les mains et le salua.


KonichiWa!

Elle se crispa en l'entendant parler de Koki. Manier un âne, manier un âne, son Koki. C'était son compagnon, pas un vulgaire objet, Nomeoh.

Sauf votre respect, je connais cet âne mieux que vous. Il a paniqué, je ne sais pour quelle raison. Sans doute a t il senti un danger. C'est bien la première fois qu'il fait cela. Donc je continuerais a le manier à ma façon, ne vous en déplaise. Je suis venue faire part de la qualité de mon ouvrage à votre clan, voir si cela peut l'intéresser. Rien d'autre. Je m'excuse de vous déranger.

Se reprenant, elle lui demandât s’il connaissait un dresseur d'âne qui pourrait l'instruire.

Le regardant, l'air sérieux, elle détailla les vêtements portés par celui ci. Les étoffes étaient de bonne facture. Peut être lui signifiait elle qu'ils n'avaient pas besoin de gens comme elle.

Elle allait peut être mourir pour ce qu'elle lui avait dit, elle en avait conscience, mais advienne que pourra. Elle avait tellement mal au pied que quand elle se pencha pour récupérer le ruban de soie déchiré par la flèche, elle manqua de se casser la figure, mais parvint à reprendre son équilibre.


Non, mais quel goujat, que cet individu! Pensa t elle profitant que son visage soit tourné vers le sol à l'abri de tout regard et tira la langue discrètement.

_________________


Revenir en haut
Tokugawa Sakura
La Famille Tokugawa
La Famille Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2010
Messages: 61
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 16:09 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Le regard que Sakura eu en réponse de la part de son époux voulait tout dire. Il n'allait pas venir mais il n'allait surement pas aider à arranger la situation.
Soudain l'air fut transpercé par une flèche qui atterrie au milieu du ruban de soin à quelques centimètres d'elle.  
Il avait osait !
Sakura prêta à peine attention sur les menaces de Kadokawa de se retrouver avec une flèche dans le ventre.
Elle était maintenant habitué à se genre de déclaration car depuis leurs nombreuses années de vie commune ce n'était pas la première.
Sakura avait très souvent franchit la limite avec son époux, mais heureusement pour elle celui ci était bien plus tolèrent qu'il voulait le faire paraitre.

Pour ne pas répondre à son époux Sakura se détourna de lui pour s'occuper de la jeune marchande.
Mais elle aurais une discutions avec lui il pouvait en être certain.
L'aidant a se tenir debout Sakura aida Yuzuyu à se diriger à l'intérieur.

Ne prête pas attention à ses remarques je vais te conduire en un lieu pour qu'on regarde ton pied.

Sakura demanda à un serviteur de prendre soin de l'âne et de ramener les sacoches d'étoffes
Elle se tourna ensuite vers la jeune fille.

Vas tu arriver à marger ?

_________________


Revenir en haut
Tokugawa Shingen
La Famille Tokugawa
La Famille Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 20
Masculin 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 16:38 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Décidément, on ne ne pouvait s'ennuyer en restant près de la porte du domaine. Chaque nouvel arrivant était traité de manière si cocasse par le maître d'arme et son apprenti, au regard de Shingen. Le moine-guerrier se jura d'y venir tout les jours vérifier s'il s'agissait d'une coïncidence où d'une réelle habitude si, à chaque fois qu'il venait à cet endroit porter une offrande de saké aux ancêtres, un événement amusant s'y déroulait. Cette fois, une marchande d'étoffe venait présenter sa marchandise au Clan des Fleurs du Crépuscule. Un acte ambitieux, il fallait bien l'avouer, plusieurs membres (principalement féminine) de la famille étaient friand de belle soierie et un tisserand talentueux pouvait fort bien faire fortune entre ces murs.

Bien installé derrière le poste de Kadokawa et de son ashigaru préféré, en face de la porte grande ouverte, le prêtre ne manqua rien de l'action qui venait de se produire. Une flèche bien tirée entre les deux femmes, ordonnée par le maître d'armes, vint transpercer une étoffe de la jeune fille. Un peu plus et il en était de l'une d'entre elle, à priori la pauvre marchande. La situation perdit de son comique et Shingen crut bon d'intervenir. Il s'adressa à Kadokawa.

Dit-moi, cousin, ne crois-tu que tu es allé un peu trop loin. Réprimander sa femme passe encore mais s'il fallut que cet ashigaru rate, cela aurait bien put mal se terminer. Et quel manière d'accueillir les étrangers, tu veux nous créer une réputation de barbare ?

Ceci dit, il s'approcha des deux femmes et proposa de porter la jeune marchande, soulageant les épaules frêles de Sakura d'une bien pénible tâche.

Laissez-moi m'en occuper, si vous le voulez-bien.

Puis se tournant vers la jeune marchande, il se présenta.


Je m'appelle Tokugawa Shingen. Je suis sohei, à votre service.


Revenir en haut
MSN
Yuzuyu


Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2010
Messages: 15
Localisation: Daimyo Uchi
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 17:15 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Yuzuyu ne comprenait plus vraiment ce qui se passait. Toujours est il que Sakura devenait de mauvaise humeur. Cela allait il compromettre les futurs affaires commerciales, enfin si futures affaires il y avait.

Elle allait répondre à Sakura sur sa possibilité de marcher seule. C'est à dire que oui bien sur elle pouvait marcher mais qu'on ne lui demande pas de marcher au pas de course, non, elle boiterait et dépasserait sa souffrance pour y arriver, mais elle y arriverait avec peine.

Un homme arriva et apostropha le rustre maitre d'armes, puis l'aida à marcher et se présenta.

Konichiwa Shingen-san, je suis Yuzuyu, et telle que vous me voyez, je suis ravie de faire votre connaissance.


Ah ça, pour sur qu'elle en était ravie, vu qu'il l'aidait et ce n'était pas de refus. Mais en plus, il était agréable tout autant que Sakura-chan.


Merci pour votre aide, que je ne me vois pas refuser.

_________________


Revenir en haut
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Ven 9 Avr - 12:38 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

La flèche avait eu l'effet désiré, et il vit bien dans l'attitude de son épouse qu'il avait fait mouche. Oh, il s'attendait à des réprimandes et lui n'oublierait pas de lui rappeler qu'il n'était pas "Jo le clodo" mais bien Tokugawa Kadokawa, maître d'armes du clan, et que donc même son épouse lui devait le respect.

La marchande lui répondit, sur un ton qui frolait l'impertinence, mais qui montrait une once de respect. Il s'apprêtait à répondre lorsque son cousin lui reprocha son acte.


Cher cousin, crois-tu donc que j'ai mis en danger la vie de ses femmes ? Crois-tu vraiment que si je n'avais pas une confiance quasi aveugle en la dextérité d'Asaki, je lui aurait permit de décocher sa flèche ?
Allons, n'aies crainte, c'est aussi un moyen de montrer que nous ne sommes pas prêt à accepter n'importe qui.


Voyant son cousin aller au secours de la blessée, il haussa les épaules d'un air désapprobateur.

Regarde Asaki, regarde ce pouvoir des femmes sur les hommes faibles ! Il leur suffit de battre des paupières pour qu'un bushi devienne aussi pacifique qu'une colombe ! C'est écoeurant !

Sur ce, il tourna les talons et reprit sa ronde.

En tout cas Asaki-san, ta prestation a été très bonne. Et sache que je pense ce que j'ai dit à Shingen-sama. Tu es à présent un guerrier hors pair pour manier le yami. Il ne te reste plus qu'à travailler ton maniement du tashi.

Ses mains se rejoignent dans son dos alors qu'il s'éloigne en bougonnant.

Tout ça pour une simple flèche bien placée ! Décidément, on ne peut plus s'amuser en ce monde !
_________________


Revenir en haut
Tokugawa Sakura
La Famille Tokugawa
La Famille Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2010
Messages: 61
Féminin 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 9 Avr - 13:21 (2010)    Sujet du message: Marchande d'étoffes Répondre en citant

Sakura guidait la jeune fille en la soutenant du mieux qu'elle pouvait.
Elle entendit alors Shingen s'adresser à son époux.
Comment ca réprimander sa femme passe encore ? non mais vraiment....enfin passons..

Sakura laissa Shingen aider Yuzuyu car il serait certainement plus efficace qu'elle même.

Oui, merci pour votre aide Shingen
Conduisons la dans le Tenshu, ça sera un lieu plus approprié pour examiner et soigner ton pied Yuzuyu.


Sakura retrouva son sourire naturelle en un instant. Il lui fallait bien plus qu'une flèche et deux trois menaces de son grincheux d'époux pour la déstabiliser.
Elle entra est monta au premier étage juste après avoir jeté un dernier regard sur Kadokawa qui tournait les talon en bougonnant.

[HRP:  la suite c'est par ici: http://clan-tokugawa.mwik.com/t88-La-marchande-d-etoffes.htm#p1300 ]

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:08 (2018)    Sujet du message: Marchande d'étoffes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Tokugawa Index du Forum -> Rp - Yamajirô de Tokugawa -> Môn-Porte Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com