Clan Tokugawa Index du Forum
Clan Tokugawa
Le Domaine du Prestigieux Clan des Fleurs du Crépuscule
 
Clan Tokugawa Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: arrivée de leyasu hamada ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Tokugawa Index du Forum -> Rp - Yamajirô de Tokugawa -> Môn-Porte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Mar - 18:04 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

après une très long marche leyasu arriva enfin au camps des fleur du crépuscule,armée d un sabre de bois et vêtu d un kimono déchiré et a moitié mort de faim il demanda de voir l un des responsable du clan tokugawa


bonjour a vous mon seigneur,je me nom leyasu hamada et j ai 17ans et je viens du village d hita et je désire entré au saint du clan tokugawa en tant que samurai mais je dois vous avouer je je ne sais pas me battre ni a main nue ni au sabre ni lire ni écrire mais j ai des talent de poète hérité de mon père cars je viens d une famille de fermier d owari mais ma famille a étés exterminer pas des samurai de misère cars notre seigneur hidétaka oda na pas pu nous protéger ce jour la je me suis juré de maitre fin un jour au chaos c est pourquoi je decire entré au service du seigneur des tokugawa sous les recommandation du seigneur takezo


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Mar - 18:04 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Lun 29 Mar - 12:34 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

C'est l'esprit en pleine ébullition que le maître d'Armes arpentait le domaine. Il avait en esprit un bon nombre d'événements récents, d'événements futurs que la méditation n'avait pas réussi à faire disparaître, ou tout du moins apaiser.
Il se rappelait cette drôle de femme venue à la porte et portant présent pour son épouse. Il avait à l'esprit les personnes qu'il avait croisé à Miyoshi, dont certaines avec lesquelles il aurait bien poursuivi la conversation ; quant aux autres, leur misérable vie ne valait même pas l'honneur d'être otée par son Tashi.
Il avait aussi en tête cette nouvelle venue que le seigneur lui avait gentiment mis dans les pattes pour en faire un Bushi ; quelle idée saugrenue que de vouloir faire d'une femme une guerrière.

Enfin il avait à l'esprit l'avenir du clan dans le Daimyo d'Uchi. Parviendraient-ils à faire comprendre à la population qu'ils étaient là pour la grandeur du Daimyo et faire en sorte qu'ils vivent en paix.
A ce moment il se remémorre cette petite interlude lors du voyage de Miyoshi à Masude, cette discussion entre les paysans et un messager bien trop zélé et imbu.

Une voix le sort de sa réflexion. Celle d'Asaki demandant à un étranger ce qu'il voulait. Encore une fois, lorsque Kadokawa approche du garde, il le découvre mettant en joue le visiteur. Cette situation provoque en lui cette question :

Hum.... aurais-je trop mis de pression au jeune Ashigaru ? Le voici bien trop zélé. Ne voit-il pas que l'étranger ne lui fera pas bien mal avec son sabre de bois ?

L'homme décide alors d'exposer le pourquoi de sa présence. Ainsi c'est le seigneur qui l'a fait venir. Il s'approche de l'homme, l'attitude digne et froide, comme à son habitude et les mains jointes dans son dos.


Sois le bienvenu Hamada-san et n'ait nulle crainte, notre garde ne fait qu'appliquer les ordres. Je suis Tokugawa Kadokawa, maître d'armes de ce clan.

D'un geste il indique à Asaki qu'il prend le contrôle de la situation. Le nom de Takezo devrait permettre à l'homme d'entrer sans attendre, toutefois Kadokawa souhaite vérifier que cette recommandation est réelle.

Tu me dis donc que Takezo-senpai t'envoie ici et que la poésie est la seule arme que tu maîtrises ?

Kadokawa s'amuse devant l'air médusé de l'homme.

Et oui, ne sois pas étonné mais la poésie peut être une arme efficace. Toutefois, vois-tu, il est facile de se dire mandaté par notre seigneur, mais souvent le prouver est plus difficile.

Il le regarde de la tête aux pieds.

Qui me dit donc que derrière ton air miséreux ne se cache pas un espion de nos ennemis, juste venu pour épier les lieux  ?
Comment penses-tu pouvoir me prouver que ton âme, ton coeur et ta requête sont pures ?


L'oeil pétillant, Kadokawa regarde l'homme avant de poursuivre.

Je te propose un petit combat pour me prouver cela, et selon ce que donnera notre confrontation, je t'ouvrirai ou non les portes de notre Yamajiro.
Cela te convient-il ?

_________________


Revenir en haut
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 29 Mar - 13:46 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

leyasu regarde le maître d arme d un air abasourdi et dis

maître kadokawa je ne suis point un espion ni un ennemi quant a mon coeur et bien je désire mettre fin au chaos alors je ne suis pas sur qu'il sois pure, quant a votre défi.

leyasu regarda fixement le maître d arme et pris son bout de bois et ce mi en garde

je suis prêt a me battre,il est vrais que je ne connais rien a l art du combat ni a la voix du bushido mais j ai le courage et la foi en mes conviction et sa ce son les plu puissante qui sois et pour ce qui est de poésie et bien ne dit t ont pas que la plume est plu forte que le sabre sur ce MMMMMMMMMMAAAAAAAAIIIITTTTTTTTTTTTRREEEEEEEE EN GARDE


Revenir en haut
Tokugawa Shingen
La Famille Tokugawa
La Famille Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2010
Messages: 20
Masculin 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 29 Mar - 15:10 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

Non loin de là poussait un petit jardin magnifiquement entretenu au milieu duquel trônait un petit autel et, juste en face, un prêtre Tokugawa faisant une offrande de saké aux ancêtres. De sa position, il avait tout entendu et un sourire amusé s'inscrivit sur son visage. Un combat entre Kadokawa-san et un novice dans l'art du bushido pourrait très bien le divertir un court instant. Bien entendu, la victoire reviendrait au maître d'arme, il n'y avait aucune surprise à laquelle s'attendre de ce côté-là. Par contre, la partie intéressante serait comment le pauvre nouveau venu se ferait humilier par Kadokawa-san.

Après avoir fini ses prières, le moine s'approcha de la porte, intéressé, ses petits yeux de fouine ne manquant certainement pas de voir toute l'action.


Revenir en haut
MSN
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Lun 29 Mar - 15:17 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

Le sourcil droit de Kadokawa forme une virgule au dessus de son oeil pendant que d'un geste soudain et brusque il saisit le Tashi de bois et désarme son adversaire.

Leyasu-san, cette scène vient de m'en dire plus sur toi. Ecoute-moi bien et apprends. La première leçon confirme que tu te connais bien et que tu es un bien pietre breteur. De l'art des armes, il te reste tout à apprendre, tu tiens le tachi comme une cane à pêche et ta position corporelle ne te permet pas d'être réactif.
La seconde leçon montre que tu es courageux. Mais surtout que tu es stupide. Sortir les armes alors que tu ne maîtrises rien contre moi ne t'aurait amené à rien.
La troisième leçon montre que tu ne réfléchis pas assez et agit trop par instinct.


Alors qu'il rend son arme au jeune homme, il continue.

Où ai-je dis que je désirais un combat au Tashi jeune homme ? Ne t'ai-je point dit que la poésie était une arme ? Me crois-tu si peu digne pour te proposer de te combattre dans l'art que j'excelle alors que tu m'as avoué ne rien y connaître ? Quel honneur aurais-je à te battre avec un tel déséquilibre des forces ?

Une lueur pétillante luit dans son regard, content de lui d'avoir si facilement piégé le jeune homme.

Donc Leyasu-san, as tu compris de quel combat je parle ? C'est un combat où il est peu probable qu'il y ait un vainqueur, et où nul ne peut être blessé dans sa chair...

S'asseyant en tailleur sur le sol, invitant d'un geste le jeune homme à faire de même, il continue :

Je suis bon prince et te laisse débuter cette joute verbale. Si ce que j'entends me plaît, je t'accompagnerai auprès du Seigneur Takezo. Si cela me déplaît, nous verrons bien, peut être laisserai-je notre Ashigaru utiliser son yami et te transpercer d'une flèche.

Ce disant il jette un coup d'oeil à Asaki, puis à Leyasu, attendant que ce dernier déclame les 2 premiers vers de ce poême improvisé à double langue.

[hrp] Je te propose les règles du jeu suivantes : tu me donnes 2 vers, avec des rimes différentes, que je dois compléter, puis à mon tour je t'en donnes 2, et ainsi de suivre. Après 4 ou 5 aller retour, je reprendrai un RP classique.[/hrp]
_________________


Revenir en haut
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 29 Mar - 18:56 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

leyasu regarda le maître d arme et dis

maître kadokawa je vous pris de me pardonné mon insolence, j avez mal compris mais je relevé votre défi et j ai justement inventé un nouveau poème mais je n est pas encore trouver la fin ecoutez bien.

LA GUERRE

Du fer, du feu, du sang ! C’est Elle ! C’est la Guerre !
Debout, le bras levé, superbe en sa colère,
Animant le combat d’un geste souverain.
Aux éclats de sa voix s’ébranlent les armées;
Autour d’elle traçant des lignes enflammées


voila pour le premier maintenant le second est le poème que j ai après la mort de ma famille



L ENFER


Les âmes de l'enfer
Les esprits du mal sont comblés de rigueur
Ils ne sont heureux que quand il y a la guerre
Ces esprits terrifiants émanent de l'enfer
Ils ont le cœur plus dur que le fer
C'est eux qui sèment la terreur sur terre
Seules les choses horribles font leur bonheur
Des villes en flamme des hommes qui meurent
Le règne de la laideur dans toute sa splendeur
Les assoiffés de sang guidés par l'inconscience



voila avous maitre


Revenir en haut
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 12:45 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

Kadokawa écoute l'homme déclamer des poèmes qu'il avait semble-t-il en tête. Il apprécie la facture des mots prononcés, des mots choisis en opinant du chef.
Ces poèmes en disent long sur l'homme et son passé, son présent et son avenir tracé.... sauf s'il rencontre une âme bonne pour dérouter la ligne de son futur annoncé.

Kadokawa se demande si le clan possède cette possibilité d'aider l'homme. Ou plutôt si le clan possède la volonté de le faire.


Leyasu-san, ton art de la poésie semble intéressant. Toutefois pour que je puisse savoir ce que tu vaux, il me faut aussi tester un autre des art qui accompagne la poésie et transforme une simple déclaration de vers en une arme inébranlable. Je veux parler du sens de la répartie et de l'improvisation.

Fermant les yeux, Kadokawa respire un grand coup puis les mots suivants sortent de sa bouche, d'une voix nette et calme.

Profond est le respect qui lie le maitre et l'élève,
Comme profonde est l'âbime qui contient ce qui doit être appris,
......


Il stoppe là et ouvre les yeux.

A toi jeune Leyasu-san, à toi de me donner les 2 vers qui complètent les 2 miens.
Ensuite ce sera ton tour de me donner 2 vers à compléter.

_________________


Revenir en haut
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 31 Mar - 17:26 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

leyasu écouta kadokawa et dis a son tour

mmmmmmmmmmmm facile


Profond est le respect qui lie le maître et l'élève,
Comme profonde est l'abîme qui contient ce qui doit être appris,

cars le maître montre la voix a suivre a suivre,
tel la rivière tracent son scion au travers de la montagne

voila a vous maitre


Revenir en haut
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Avr - 17:25 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

(j attent)

Revenir en haut
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 12:45 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

Kadokawa regarde l'homme, surpris. Désirant en apprendre plus, il se relève et, les mains dans le dos, commence à marcher autour de l'homme.

Leyasu-san, tu es un homme surprenant et je dois avouer ne pas savoir comment procéder avec toi. Ce que tu viens de me montrer me trouble.

Sans doute en d'autres temps n'aurait-il pas passé plus de temps avec l'homme, mais il se sentait d'humeur joueuse et taquine.

Ton art de l'improvisation semble devoir être amélioré, ta réponse n'est guère encourageante. Toutefois, je suis aujourd'hui bon prince, et avant de prendre ma décision, j'ai bien envie de creuser plus loin mon investigation.

Se remmémorant ses paroles, il répond.

Profond est le respect qui lie le maitre et l'élève,
Comme profonde est l'âbime qui contient ce qui doit être appris,

Mais tout un chacun sait que pour qu'un jour il s'élève,
Il se doit de posséder autant de patience que d'esprit.


Plongeant son regard dans celui de l'homme, il l'interpelle :

Voici 2 vers qui auraient pu convenir pour venir à la suite des miens, par leur contenu tout autant que par leur rime.

Voyons voir maintenant les 2 vers que tu m'as proposé et permet moi de les poursuivre à ma manière :

cars le maître montre la voix a suivre a suivre,
tel la rivière tracent son scion au travers de la montagne


Et il est certain qu'il ne restera que peu de temps à vivre
A celui qui sans apprentissage part battre la campagne.


Kadokawa regarde l'homme, l'oeil pétillant.

Ceci n'est bien sûr qu'un exemple sans enjeu, mais vois-tu lors de certaines entrevues, tu peux faire de la poésie une arme déstabilisatrice, en préalable de la sortie d'une arme plus expéditive.

Ce-disant, il pose la main sur la garde de son Tashi, un sourire un peu sadique se dessinant sur son visage.

Je te donne donc une nouvelle chance de me montrer que tu sais allier poésie et improvisation, écoute bien :

Kadokawa ferme les yeux pour ressentir ce que l'air ambiant veut bien dévoiler.

Il est facile pour un homme de se proclamer maître en un art,
Mais il ne faut jamais oublier qu'un jour on nous demandera de le prouver,
........


Tournant le dos à Leyasu pour contempler la campagne environnante, se préparant à entendre une douce musique, Kadokawa se tait, laissant la parole à la poésie.
_________________


Revenir en haut
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 7 Avr - 16:44 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

leyasu regarda le maitre et sourit et dis

Il est facile pour un homme de se proclamer maître en un art,Mais il ne faut jamais oublier qu'un jour on nous demandera de le prouver,


mais condition qu il a quelque chose a prouver cars les imbécile ne connaisse rien a l art,
cars l art est subjective a tout a chacun


puit leyasu dit au maître

maître ce que vous me demandé se son des citation pas de la poésie tel que ceci

"Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde"

ou encore

"Celui qui a un maître n'est pas maître de ce qu'il porte sur le dos"

je vais vous dire ce qui est pour moi un vrais poème

voila un que j ai fait en pensent a ce magnifique château et a c est jardin

"Sous l’ombre d’un cerisier en fleur
On dit que l’on peut trouver le bonheur.
A chaque nouvelle saison je m’y réfugie
Afin de lui offrir un nouvel abri.

Après la danse des pétales et du vent
On dit qu’apparaît l’amour d’un geste lent.
A chaque nouveau souffle, mon cœur accélère
Afin de capter les moindres variations de l’air.

Quand on aperçoit le soleil à travers les branches
On dit que peut apparaître une joie à la peau blanche.
A chaque absence de nuage, je regarde en tout sens
Afin de lui faire cesser son errance.

Sous les sépales du cerisier illuminé par la lune
On dit que l’inspiration prend forme comme le sable forme une dune.
A chaque fin de soirée je m’y installe durant quelques heures
Afin de mettre tous mes sentiments en couleur."

voila maître ce qui est pour moi un poème


Revenir en haut
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Avr - 22:07 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

OU VOILA UN POEME DONT VOUS M AVEZ INSPIRé maitre

Samurai

Un esprit libre livré a lui-même,
Sa volonté bien trempée découpe tous ces blêmes,
Homme solitaire son katana seul être k’il aime,
Rangé dans son fourreau un seul geste il dégaine,
De son art découle une ambition,
Recherche de la perfection,
Aucune attache pas de d’enfants pas de maison,
Dort a la belle étoile même voilé de pluie,
Vit au gré du vent trace à travers champ…

Il découpe taille se qui coupe sa route,
Mis en déroute de l’ennemi,
Une foi encore des mercenaires perdent leurs vies,
Pas un moment de répit,
Ils rappliquent répliquent,
Mais encore une foi perde leurs vies,
Les troupes ennemies se replient,
Leurs capitaine s’avance lui lance un défi,
Trop d’homme tué par cette lame,
Pense tu a leurs familles a leurs larmes,
Ils ne savent pas tenir une arme,
Aucun état d’âme ils m’attaquent je les clacks,
Devenir mercenaire n’est pas un jeu,
C la guerre ils vivent rarement vieux,
Mon arme et le katana-mizu,
Es tu près a te faire tranché par elle vieux fou,
Leur champ de bataille se dessine,
Les troupes fixe ces grand combattent,
Sa s’annonce un combat alléchant,
Aucun soldat ne doit bouger,
Les deux samurais sont figés,
Les yeux fermé concentration assuré,
Une fois le katana sorti du fourreau le sang doit être versé.

Un esprit libre livré a lui-même,
Sa volonté bien trempée découpe tous ces blêmes,
Homme solitaire son katana seul être k’il aime,
Rangé dans son fourreau un seul geste il dégaine,
De son art découle une ambition,
Recherche de la perfection,
Aucune attache pas de d’enfants pas de maison,
Dort a la belle étoile même voilé de pluie,
Vit au gré du vent trace à travers champ…

Les deux samurais courent l’un sur l’autre,
Le silence se fait pressant,
Pas le temps de faire le point sur se k’il ressent,
Face a face lame contre lame,
Le style d’un combattent reflète sont âme,
Le vieux capitaine ne baisse pas sa garde,
Attaque éclaire en bas fienté,
C’est a l’épaule k’il est touché,
Le vieux capitaine ne capitulera pas,
Le samurai l’attaque il n’arrêtera pas,
C’est pour l’honneur k’il continua,
Le capitaine se défendra,
Temps k’il pourra tenir son katana,
Mais mare de tous ça le samurai le transperça,
Le silence devint macabre,
A genoux devant ces hommes les larmes au yeux,
Je suis près a mourir,
J’suis assez vieux,
Coupe moi la tête je le veux,
Du coup le samurai s’approcha,
Ecoute papi j’étais pas la pour sa,
Moi je passais juste par la,
Mais suite a se combat c’est mon devoir de t’achever,
Je ne peux pas te laisser comme sa,
Sckuick le bouchon de son âme est sabré,
Elle a put s’envolé,
Un mort de plus a rajouté,
Un mort de plus a déploré,
Un de plus a pleuré,
Samurai au grand coeur efface donc tes peurs,
Vie pour toi car une foi effacée tu ne seras pas pleuré.

Un esprit libre livré a lui-même,
Sa volonté bien trempée découpe tous ces blêmes,
Homme solitaire son katana seul être k’il aime,
Rangé dans son fourreau un seul geste il dégaine,
De son art découle une ambition,
Recherche de la perfection,
Aucune attache pas de d’enfants pas de maison,
Dort a la belle étoile même voilé de pluie,
Vit au gré du vent trace à travers champ…


Revenir en haut
leyasu
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Avr - 22:09 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

JEUX DU GUERRIER



Attention en jouant à ce jeu
Pile ou face, c’est comme tu veux
Car la fin ne changera pas
Que tu le veuilles ou non, c’est ça.


J’ai esquissé plus d’une larme,
Et j’ai versé plus d’un sourire,
Défends toi, et prends les armes
Tu verras ce qu’est souffrir

Sur tes plaies purulentes
Je verserai le feu glacé
De ma lame si sanglante
Que tes pleurs ont amusé


Attention en jouant à ce jeu
Pile ou face, c’est comme tu veux
Car la fin ne changera pas
Que tu le veuilles ou non, c’est ça.


Que tu manques d’audace
Toi qui te dis guerrier !
Ainsi donc, tu n’as pas ta place
Parmi nous autres passionnés

Ne reste pas à terre, relève toi !
Rassemble tes dernières forces, bats toi !
Sois donc un homme d’honneur
Ou laisse la place à ton horreur


… Attention en jouant à ce jeu
Pile ou face, c’est comme tu veux …


De quelle manière souhaites tu mourir ?
On te laisse ce choix, quitte à se languir
Que ce jour t’est bien défavorable
Bien que la Mort te reste affable !

Il n’y a pas d’issue de secours
Tu ne peux pas rejouer ton tour
Ce destin t’es bel et bien dévolu
Rappelle toi, je t’avais prévenu …


… Car la fin ne changera pas
Que tu le veuilles ou non, c’est ça ...


Revenir en haut
Tokugawa no Kadokawa
Le Clan Tokugawa
Le Clan Tokugawa

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Mer 14 Avr - 14:40 (2010)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada Répondre en citant

Kadokawa regarde l'homme surpris, se demandant s'il comprenait une once de ce qu'il lui demandait.
Pendant ce temps, l'homme déclamait sans répit des poèmes qui certes ne manquaient pas de connaissance mais qui étaient bien loin de le satisfaire.


Ecoute moi Leyasu-san, tu es dans l'erreur. Ce que je te dis ne sont pas des citations, mais des incitations à faire un poème à 2 têtes, ce que tu ne sembles pas comprendre.

Depuis tout à l'heure tu déclames tes poèmes à la suite, sans sembler tenir compte de mes propos. Il est facile de déclamer ainsi tous ces mots à la suite, mais quel est alors l'intérêt de ces monologues que tu appelles "vraie poésie"? Ce qui sort de ta bouche, c'est de la poésie pour les femmes ou les enfants, aucunement une potentielle arme lors des rencontres en salon.


Il se frotte le menton en regardant de nouveau l'étranger.

Et de toute façon, y-a-t-il vraie et fausse poésie ? J'en doute fort mon garçon.

Croisant les bras sur sa poitrine, il continue.

Tout ceci est bien beau, tu sais aligner des mots qui savent chanter, mais je le répète encore une fois, poésie sans sens de l'improvisation ne sert qu'à amuser les paysans et faire la manche sur les places de marché.

Quand je te vois là, débitant tes poèmes, tu me fais penser à tous ces hommes qui se disent fin bretteurs et qui, dans une salle d'entraînement, montrent leur art face à un mannequin sans vie. Ils semblent beau alors, leurs gestes, répétés des milliers de fois semblent efficaces. Mais lorsqu'à la place du mannequin, on leur présente un être de chair et de sang, avec du répondant, il est facile de voir que leur art du maniement des armes n'est que du vent.


Il sourit, repensant à tout ceux qui ont perdu ainsi un combat qu'ils croyaient gagné d'avance.

Car vois-tu il est facile de répéter des gestes dans le vide, il est facile de déclamer des poèmes dans le vide, mais lorsqu'il y a de la répartie, c'est alors que la vraie maîtrise doit se montrer.
Ces bretteurs, face à un homme, sont désarmés en quelques instant. Et toi, il semble que tu ne veuilles même pas dégainer ton arme alors que je te le propose.


Son doigt se pose sur la poitrine de l'homme avec insistance.

Je te donne donc une dernière chance, Leyasu-san. Offre-moi ce que je te demande depuis tout à l'heure, ou passe ton chemin.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:08 (2018)    Sujet du message: arrivée de leyasu hamada

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Clan Tokugawa Index du Forum -> Rp - Yamajirô de Tokugawa -> Môn-Porte Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com